dômes turquoise aux sables rouges

(2018)

pour quintette de cuivres

durée : 10 minutes et 30 secondes

 

à Léonid Gouriev et son quintette

 

 

Aux portes du Kyzylkoum, subsiste l'émerveillement des médersas aux iwans dessinés
d'infinies volutes. Motifs organiques qui disent la précision de la beauté. Mosquées dont
les dômes se fondent au ciel asseyant sa lune à leur sommet par les nuits claires du désert.
Méandres des rues de la médina au sol chaotique où fleurissent, à l'abri des regards, d'autres
médersas abandonnées. La splendeur du passé côtoie la simplicité du présent où du peu naît
le vrai, quotidien. Bercé des appels du muezzin, il faut refaire sans fin l'ascension de la
nécropole des nobles timourides, de la ville qu'Alexandre vint conquérir à celle de la mosquée
Kalon où s'épenche encore le mûrier.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Arnaud Desvignes, 2019