Electrocardiogramme du coin rouge

(2011)

pour violon et violoncelle

durée : 3 minutes

 

création par la violoniste Véronika Schreiber-Kadlubkiewicz et le violoncelliste Dima Tsypkin le samedi 24 novembre 2012 au Conservatoire de Châtillon (92)

 

Entre midi et deux au Centre Georges Pompidou. Un tableau de Vassily Kandinsky : Bild mit dem roten Fleck. Dans l’isba traditionnelle, le coin rouge est l’endroit où le paysan place l’icône. Et cette image palpite. La pulsation des couleurs s’intensifie ; leur réseau fait glisser l’énergie de bord en bord. Il faut tenter d’en mesurer l’intensité.

 

La pièce reprend la forme d’une courbe d’un électrocardiogramme, dont les lignes sonores sont partagées entre le violon et le violoncelle, entre l’aigu et le grave. Les centres névralgiques du tableau semblent reliés par des lignes, des courbes, des sons plats, des silences. Puis l’agitation se produit. Et retombe. De boules de couleurs et de formes en magmas agglutinés de rythmes colorés.

 

Cette pièce fait aussi écho à une première pour violon et violoncelle. Cinq années les séparent et j’ai voulu marquer une certaine évolution dans mon écriture à travers leur lecture comparée.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Arnaud Desvignes, 2019