depuis la pierre

(2012)

pour violon

éditions Note en bulle

durée : 15 minutes

 

à Véronika Schreiber-Kadlubkiewicz

 

Surface de la pierre, lisse. Pureté du trait, de la courbe. Naissent des figures du grain, des lignes, des encoches. De l'accident du relief, surgit un mouvement qui s'enfouit à nouveau dans la matière compacte. Densité de la pierre aspirant toute velléité de langage. Ainsi, le retour au silence, la vibration se faisant ligne pénétrant dans la masse.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Arnaud Desvignes, 2019