Sleeping lady

(2011)

pour clarinette en si bémol et alto

éditions Gérard Billaudot

durée : 7 minutes

 

à Isabelle

 

création par la clarinettiste Rhéa Vallois et l'altiste Andrei Malakhov le samedi 24 novembre 2012 au Conservatoire de Châtillon (92)

 

Du fond de l’Hypogée de Hal Saflieni, l’humide sensation, les murs polis à main nue, le silence des restes. Dans le creux d’une petite niche, une terre cuite : une femme allongée sur le côté, reposant son corps sur une couche. Le nombril marqué, la jupe dessinée, l’ampleur des formes. Les yeux clos, elle semble dormir. La main de l’homme a figé sa figure ; le temps nous l’a transmise. Intacte. Presque palpable derrière sa vitrine du musée d’archéologie. Presque vivante. Un si émouvant témoignage de l’humain.

 

La musique agit selon les soubresauts d’un rêve où viennent se mêler les images de la réalité. Et, dans un immuable retour au calme et à la méditation, l’on oscille entre ce rêve et cette réalité, à l’instar du vestige plusieurs fois millénaire.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Arnaud Desvignes, 2019