délaissant les grands axes

(2017)

pour violon et piano

durée : 13 minutes

 

à Antoine Alerini et Valéria Ivanova

 

 

création par le pianiste Antoine Alerini et la violoniste Valéria Ivanova le samedi 22 avril 2017 à 20h à la Scots Kirk à Paris

 

 

Contre la marée montante et pour adoucir les lèvres sèches, il faut de grands ciels aux yeux. De grands espaces aux mains demandant la soie. Peut-être trouvée dans les reflets de la neige mollement bosselée. Lumière à l'aube à marcher le long du fleuve en glace. Morcellement des plaques. Emiettement du corps comme un coeur. A quoi bon ajouter des larmes à ces amas d'eau durs. Marcher en contrebas de la course majeure. Laisser les yeux résonner dans la chape. Il y a bien, à un moment ou un autre, un bord au chemin que seul franchit le son lancé. Pour se perdre.

 

Le titre de l'oeuvre est emprunté à un vers d'Alain Bashung dans sa chanson "aucun express". Comme un hommage aux émotions qu'elle donne.                                   

 


Ouvrir Chirbit
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Arnaud Desvignes, 2019