ligne de crête

(2012)

pour piano

durée : 5 minutes et 30 secondes

 

à Isabelle

 

Depuis le bateau, dans l’éloignement progressive du rivage, se dessine au loin dans la brume de beau temps, la ligne bosselée des Alpes finissantes. Après une courte traversée, le bateau accoste. L’île Sainte-Marguerite offre au visiteur sentiers sous les pins et criques escarpées. Depuis le blockhaus à l’ouest de l’île, s’étale le panorama de la côte. Chaque bosse des Alpilles porte un nom. Leur ligne de crête ondule autour d’une droite imaginaire ; un fil sonore se dégage, enveloppé d’ombre et de lumière. Puis deux, puis trois, chaque mont donnant à entendre sa voix. Vision sonore du modelé, jeu du sombre et de l’éclat, nuances du profond et de l’élevé, du plan et de l’arrière-plan. La ligne se déploie et, avec elle, la permanence du trait et de ses digressions.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Arnaud Desvignes, 2019